• https://www.youtube.com/watch?v=p55HPoDdFMU

    "Sviachtchennaïa Voïna (en russe : Свящéнная войнá), ou « Guerre sacrée », est l'un des plus célèbres chants de la Grande Guerre patriotique (1941-1945) en URSS.

    En introduction voici l'annonce officielle de la guerre par le gouvernement soviétique à son peuple fait par le célèbre Lévitan que Hitler a proclamé son ennemi personnel n°1 et a promis de pendre dès que la Wermacht prendrait Moscou. Pour la tête du premier speaker de l'Union Soviétique il a promis une récompense de 250 000 marks.

    "Notre cause est juste. L'ennemi sera battu. La victoire sera à nous". Il le disait avec une telle certitude et telle force que ces paroles ont été mémorisés pour toujours par des millions de personnes réunis ce jour tragique autour du poste de la radio.

    Traduction de l'annonce (le texte n'est pas complet) :
    Attention, ceci est une déclaration du gouvernement de l'URSS. Citoyens et citoyennes de l'Union Soviétique ! Aujourd'hui le 22 juin à 4 heures sans déclaration de guerre, l'armée allemande a attaqué notre pays, nos frontières dans beaucoup d'endroit et ont bombardé Jitomir, Kiev, Sebastopol, Kaunas et autres villes..."

    Traduction de la chanson :


    Lève-toi, pays, immense,
    lève-toi, pour un combat à mort !
    Contre la sombre horde fasciste,
    contre la horde maudite.

    Refrain :
    Que la noble fureur
    Se déchaîne, comme une vague !
    C'est la guerre du peuple,
    La guerre sacrée !

    Repoussons les oppresseurs
    De toutes les idées ferventes,
    Les violeurs, les pillards,
    Les tortionnaires du peuple.

    Refrain :
    Que la noble fureur
    Se déchaîne, comme une vague !
    C'est la guerre du peuple,
    La guerre sacrée !

    Que les ailes noires n'osent
    Survoler notre Patrie,
    Que l'ennemi n'ose piétiner
    Ses champs immenses.

    Refrain :
    Que la noble fureur
    Se déchaîne, comme une vague !
    C'est la guerre du peuple,
    La guerre sacrée !

    A la vermine fasciste putride,
    Nous enfoncerons une balle dans le front.
    Pour la lie de l'humanité
    Nous clouerons un solide cercueil !

    Refrain :
    Que la noble fureur
    Se déchaîne, comme une vague !
    C'est la guerre du peuple,
    La guerre sacrée !

    Extrait du Wikipédia :

    Les paroles avaient été écrites par Vassili Lebedev-Koumatch au cours des premiers jours de l'invasion de l'URSS par l'Allemagne nazie. La musique fut composée par Alexandre Alexandrov, le fondateur des Chœurs de l'Armée rouge et compositeur de l'Hymne de l'Union soviétique. La mélodie sonne comme un appel à la guerre sainte de la nation tout entière contre les envahisseurs.

    Le texte de Vassili Lebedev-Koumatch fut publié le 24 juin 1941 par les journaux Krasnaïa Zvezda et Izvestia, soit à peine deux jours après l'attaque allemande. Le lendemain 25 juin, Alexandrov composa la musique et le chant fut exécuté pour la première fois le26 juin 1941 à la gare ferroviaire de Belorousskaïa, à Moscou, par les Chœurs de l'Armée rouge pour encourager les soldats en partance pour le front. Il fut rapidement adopté par les troupes et contribua à maintenir le moral lors des combats défensifs.Sviachtchennaïa Voïna ne fut cependant pas diffusé à la radio avant le 15 octobre 1941, car les autorités estimaient qu'en raison des énormes pertes que l'Union soviétique avait subies, les paroles étaient tristes et tragiques. Mais à partir de cette date,Sviachtchennaïa Voïna fut diffusé tous les matins par Radio Moscou, après le carillon du Kremlin.

    Gloire aux peuples soviétiques ayant libéré le monde du joug fasciste au prix de plus de 25 millions de morts !

     

    Une autre version :

    https://www.youtube.com/watch?v=Nfptr1wYxZo

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • - Très belle photo du camarade Staline

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Une première vidéo avec traduction en Français :

     

     

    Une seconde en Russe version originale :

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • N'oublions jamais que c'est l'URSS qui, avec près de 25 millions de morts, supporta le plus gros effort de guerre contre le fascisme. En second vient la Chine (près de 20 millions de morts).

    Alors qu'après l'accession d'Hitler au pouvoir,  les impérialistes Anglais, Français et US aidait l'Allemagne Nazie à reconstruire son industrie lourde et ses industries d'armement, l'URSS dans un effort surhumain rattrapa son retard en moins de 10 ans et se prépara à la guerre. Staline savait depuis le début qu'Hitler envahirait l'URSS pour détruire le communisme et s'accaparer les richesses de cette immense Union de Républiques Socialistes.

    Les "alliés" intervinrent très tard dans le conflit et avancèrent lentement tandis que l'URSS supportait le plus gros des attaques.

    Gloire immortelle aux peuples soviétiques !

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Dans une veine humoristique et malgré le nationalisme ambiguë, 

    « C’EST MA PATRIE », LA RÉPONSE EN CHANTANT DES HABITANTS DE LOUGANSK ET DE DONETSK À JEN PSAKI ET À L’OTAN

    C’est ma patrie, interprétée par Piotr Matrenitchev (accordéon et chant) et Vika Tsyganova (chant).

     

    Russe, sous-titré en français par Thalie Thalie

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Une traduction approximative...

    "Lorsque enterrés dans les catacombes de notre mémoire 

    Ceux qui étreignent la rosée du sol cramoisi de sang

    Et comme la terre, puisse panser ces blessures 

    Soyez dignes de nous et souvenez-vous !

    Tant que les combattants de l’armée rouge et les partisans seront dans votre mémoire

    Notre cause est juste, nous allons gagner !

    Tant que la petite fille qui a eu si peur, peur de la fuite, peur des bombes vivra en moi, 

    Elle vous sera éternellement reconnaissante, 

    Vous, peuples de l’Union Soviétique qui, tous unis dans un idéal antifasciste avez vaincu au prix de 25 millions de morts, 

    La bête immonde, le cauchemar de ma petite enfance qui me poursuit encore.

    Merci et que ce jour soit celui de votre gloire."

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    En français :

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire