• - Exploitation de l'Homme par l'Homme, capitalisme, socialisme...

    Bonjour,
    aujourd'hui, je vous propose un court texte réalisé par "L'étoile rouge" qui permet de comprendre qu'elle est la véritable différence entre capitalisme et socialisme...
    Bonne lecture.


    "A notre époque, il n'existe que 2 systèmes politico-économiques :


    - Le capitalisme
    - Le socialisme (Actuellement, plus aucun pays n'est socialiste)


    Qu'est-ce qui fait la différence fondamentale entre ces 2 systèmes ?


    Le capitalisme, c'est l'exploitation de l'Homme par l'Homme.
    Le socialisme, c'est l'abolition de l'exploitation de l'Homme par l'Homme.


    Qu'est-ce que l'exploitation de l'Homme par l'Homme ?


    C'est le fait qu'une minorité d'individus s'accapare une partie plus ou moins importante du sur-travail produit par le travail des travailleurs qui sont la majorité du peuple. (voir doc joint). Les travailleurs sont ceux et celles qui n'ont d'autre possibilité pour vivre que de vendre leur force de travail à ceux qui possèdent les moyens de production et d'échange.


    En système capitaliste, cette accaparation se fait principalement au sein des entreprises privées, mais aussi au sein des entreprises publics. En effet, les entreprises nationalisées ne redistribuent pas la totalité des richesses produites à leurs salariés : une part va grossir les profits d'autres sociétés (cadeaux fiscaux, etc), ou diminuer une dette que cette entreprise a contractée quand elle était encore privée...

     

    Dans le socialisme, toute le sur-travail est reversé soit directement, soit indirectement aux travailleurs.


    Directement : Hausse des salaires, prime d'ancienneté, le fait qu'un retraité continue à toucher sa retraite en plus de son salaire s'il travaille durant sa retraite... Le salaire qui apparait sur la feuille de paye est net, car il n'y a pas pas de charges à déduire... Baisse des prix à la consommation...


    Indirectement : Santé gratuite, éducation gratuite, suppression des impôts sur le revenus, de la TVA, des impôts indirects, etc. Logements, vacances, transports quasi-gratuits, retraite assurée, et tout ce qui contribue à améliorer la vie de la population et de la société en général.


    C'est ce qui distingue donc le capitalisme du socialisme. Le fait de socialiser les moyens de production et d'échange, le fait que l'état soit dirigé par le prolétariat est un moyen pour répondre à cet objectif : abolir l'exploitation de l'Homme par l'Homme.


    Que s'est-il passé avec Khrouchtchev ?


    Je ne vais pas refaire toute l'Histoire de l'URSS... mais on sait que dès 1917 une lutte des classes féroce s'est jouée entre les tenants du socialisme et ceux qui voulaient restaurer le capitalisme : anciens bourgeois dépossédés, trotskistes, socio-démocrates, etc. Ces différents mouvements étaient soutenus et guidés par les services de renseignements des pays capitalistes soit directement par des agents infiltrés, soit indirectement par la propagande et des moyens financiers qui étaient versés à ces groupes.


    On sait que dès 1936 Staline est battu sur son projet de réforme démocratique de la constitution. Il le sera de nouveau après guerre quand il soumettra de nouveau cette proposition au vote. (Voir docs joints).


    Staline voulait séparer le parti et l'État, ceci afin :


    1- De redonner au parti sa capacité d'agir de façon autonome pour guider les masses dans la construction du socialisme (rôle idéologique, d'organisation des masses et d'action politique des masses).
    2- Redonner le pouvoir d'État aux soviets des ouvriers et paysans, pouvoir qui était de plus en plus accaparé par une nomenklatura de profiteurs et de bureaucrates qui freinaient les réformes.


    A cette époque il y avait déjà certaines personnes qui détournaient les richesses produites, mais ils étaient combattus avec une grande énergie.


    C'est dire que les forces anti-socialistes avait déjà atteint une force que le PCbUS avait du mal à endiguer. Le parti lui même était gangréné de l'intérieur. On sait grâce aux archives que lors des procès contre les traîtres, beaucoup de vrais communistes ont été emprisonnés à torts car les renseignements occidentaux, les trotskistes et les socio-démocrates ont fabriqués de fausses accusations contre nombre d'authentiques camarades. Beaucoup heureusement ont pu être dédouanés et libérés, mais pas tous.


    A cette époque, Staline et ceux qui le soutenaient avaient encore les moyens de lutter et de permettre à l'URSS de garder le cap socialiste, mais on voit bien que leur marge de manoeuvre s'amenuisait.


    Ensuite la grande guerre de libération anti-fasciste voit plus de 6 millions de communistes, cadres et militants de bases, mourrir pour la défense de la patrie socialiste (et par la même occasion libérer l'Europe du fascisme - au pris de plus de 25 millions de morts soviétiques).


    Après la guerre, il fallait bien sûr et en urgence reconstruire le pays dévasté et reconstruire l'économie afin de satisfaire les besoins de la population. Mais il fallait aussi reconstruire le parti. En effet, le parti est décimé, il faut très vite former de nouveaux cadres et militants : tâche ardue, complexe et longue. Elle  sera faite mais malheureusement pas suffisamment. Les tenants du retour au capitalisme gagnent en puissance.


    Dès la mort de Staline, Khrouchtchev et ses soutiens de plus en plus nombreux, éliminent tous les authentiques communistes. Ils jouent aussi sur la manipulation et la peur pour en ranger une autre partie de son côté.


    Dès le 20è congrès du PCUS, avec le rapport mensonger de Khrouchtchev (commandité par la CIA), tout est joué. Les révisionnistes, les socio-démocrates et les trotskistes, ainsi que la bourgeoisie, tous ont les mains libres.


    La nomenklatura de bureaucrates peut, et de plus en plus, s'accaparer une partie de plus en plus grande du sur-travail. Certes, cela demandera du temps, car il fallait faire croire aux travailleurs et au monde que l'URSS était toujours socialiste afin d'éviter une nouvelle révolution.


    Au fait comment s'appelle un système qui permet à une minorité de s'accaparer une partie du sur-travail à son profit ?


    Hé oui, en URSS le capitalisme a été restauré dès Khrouchtchev. Au début sous forme de capitalisme d'état, puis de plus en plus sous forme du capitalisme privé.


    A notre époque, le capitalisme en est au stade impérialiste. Donc l'URSS était un pays impérialiste.


    Pourquoi l'appelle-t-on social-impérialiste ?


    Parce que les discours des dirigeants, en parole étaient "socialistes", mais dans les faits ils étaient impérialistes (capitalisme = Retour de l'exploitation de l'Homme par l'Homme).


    Comme l'a si bien dit Jean-Luc Salé lors d'une réunion de l'ex URCF, il n'existe que deux types de système...


    Il faut arriver à distinguer la réalité objective et notre perception subjective.


    Ainsi, les soviétiques à partir de Khrouchtchev pensaient être encore en régime socialiste, alors que la réalité objective était autre. Les changements se sont fait tellement lentement qu'il a fallu du temps à l'esprit humain pour s'apercevoir que quelque chose n'allait pas.


    C'est comme chez nous en France, avec les avancées sociales de 36 et 44-45, on a cru qu'on pouvait améliorer le capitalisme, en faire un capitalisme à visage humain. On a vécu dans une grande illusion. 


    Dès 1945, les patrons ont tenté de reprendre les avantages conquis et concédés par la force des évènements. Mais ils savaient qu'ils devaient le faire doucement, par étapes successives. Et c'est ce qui s'est passé, avec des accélérations au début des années 50, puis 60, puis 80, puis dès les années 2000 et ensuite l'accélération ultra rapide de ces dernières années.


    On voit bien l'importance de sortir des simples perceptions subjectives pour aller en profondeur et analyser la réalité objective, telle qu'elle est vraiment, non comme on voudrait qu'elle soit.


    Il doit donc être clair que tant que les communistes continueront de croire que l'URSS de Khrouchtchev était toujours socialiste, il sera impossible d'avancer dans la reconstruction d'un authentique parti communiste. Il sera impossible de mener une véritable révolution socialiste. Il sera impossible de construire le socialisme !

    Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que sous le socialisme, l'État est dirigé par les travailleurs (devrait l'être...). Tous les moyens de production et d'échange étant socialisés, ils appartiennent donc aux travailleurs. Mais seul un authentique parti communiste qui ne dévie pas de sa ligne marxiste-léniniste peut guider les travailleurs vers ce but.

    Comment ? En les éduquant, en les mobilisant, en les rendant capable de réfléchir par eux-mêmes, en les rendant capable d'agir, de décider, de gérer la société... Les communistes ne veulent ni de moutons, ni de suivistes, encore moins d'entristes-opportunistes-profiteurs.

    Ils veulent des personnes responsables, autonomes, intelligentes, fières et actives-réactives.

    Donc, ne déléguez à personnes le droit de penser et d'agir ! Prenez-vous en main, éduquez-vous, devenez capables de faire la révolution et celle-ci étant faite, de diriger le pays à tous les niveaux (entreprises, quartiers et communes, départements et État) !

    Ne vous laissez pas embobiner par les beaux parleurs, les démagogues et les crapules de tout bord.

    Vérifiez toujours si la réalité correspond aux discours ! Tous ensemble nous réussirons !


    Que tous les camarades, mais aussi et surtout tous les exploités, réfléchissent bien à tout ceci.


    Красная звезда (Krasnaya zvezda) - L'étoile rouge"

     

    - Exploitation de l'Homme par l'Homme, capitalisme, socialisme...

    DOCUMENTS JOINTS : 

    Télécharger « Comprendre_l_exploitation_capitaliste_de_facon_simple-Article.pdf »

    Télécharger « Staline et la lutte pour la réforme démocratique1.pdf »

    Télécharger « Staline et la lutte pour la réforme démocratique2.pdf »

    Télécharger « Le_combat_antibureaucratique_de_Staline.pdf »

     

    LIRE AUSSI :

    - EN RÉPONSE AU MENSONGE MEDIATIQUE (La lutte de Staline pour la réforme démocratique) >> http://reconstructioncommuniste.eklablog.fr/en-reponse-au-mensonge-mediatique-la-lutte-de-staline-pour-la-reforme--a119217740

    « - Bertolt Brecht - Poème : Je vis un temps de guerre...- Oui Staline est populaire en Russie et pas à cause de Poutine… »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :